0

Les origines des bonbons

Les bonbons sont une confiserie appréciée des grands comme des petits, des personnes âgées et même de certains animaux de partout autour de la planète. Chaque année dans notre pays et dans le monde entier, il s’en consomme des tonnes de toutes les couleurs, de toutes les formes et aux multiples goûts. On les suce, on les croque ou on les consomme lentement mais toujours pour une seule raison : Le plaisir du goût.

Le bonbon est une fantaisie certes mais bien agréable pour un grand nombre d’entre nous Par contre, peu de personnes se posent la question de connaître l’origine du bonbon et comment ce dernier est apparu progressivement sur nos tables et dans nos poches avant d’être consommé. Voici donc l’histoire du bonbon à travers les siècles.

Mais d’où viennent ces fameux bonbons ?

Mais d’où viennent ces fameux bonbons ?

Il était une fois les bonbons

 

Au départ, il y a maintenant un peu plus de 2600 ans, les Perses avaient la culture et le savoir du » roseau qui donnait du miel sans l’aide des abeilles ». A cette époque, le peuple savait élaborer une douceur très appréciée car sucrée mais ils en gardaient jalousement le secret de fabrication. Il faudra attendre le IVème siècle avant J.-C. A cette époque, Alexandre le Grand rapporta de son voyage dans cette lointaine contré, un de ces fameux « roseaux au miel sans que les abeilles ne soient intervenues pour le fabriquer ». Dès lors, ce met de pur délice est tellement apprécié qu’il va se répandre petit à petit autour de la Méditerranée.

Nous sommes au début de la confection de ces premières douceurs que sont les bonbons. Il faudra ensuite attendre le XIIème siècle et le temps des croisades pour que l’Europe découvre ce qu’est la canne à sucre. La confiserie apparaît un peu partout dans la vieille Europe. A cette époque, le sucre est utilisé comme un remède. Les apothicaires de l’époque s’enrichissent avec car ils le vendent très cher. Dans le même temps, les marmelades et les premiers fruits confits apparaissent. Ils sont considérés comme une confiserie de luxe car ils se négocient également des fortunes. Le commerce du sucre ne sera pourtant organisé que vers la fin du XVIème siècle en Europe. La confiserie prend alors beaucoup plus d’importance et de nombreuses recettes naissent.

Quand les papes en Avignon s’installent au palais, la naissance des dragées, des pralines et des nougats apparaît. Ces bonbons sont appelés des drageteries ou épices de chambre. Il est de bon ton que les hôtes les offrent à leurs invités en fin de repas. Les occasions d’offrir des confiseries prennent un sens réel à la bienséance et il est de très bon ton d’en offrir à ses connaissances. Le siècle suivant voit naître l’apparition des marrons glacés et des pastilles en tous genres.

En France certains confiseurs ouvrent des boutiques dans la capitale. Les bourgeois et nobles riches s’y rendent régulièrement. Le sucre de betterave apparaît au XIXème siècle. Grâce à lui, la confiserie se démocratise. Depuis ce siècle, les confiseurs n’ont eu de cesse de créer des bonbons de toutes sortes, de toutes couleurs composés de goûts différents et pour toutes les bourses. La marque est importante et l’on offre du chocolat pour les fêtes. Ce dernier peut prendre une forme carrée, ronde, ovale, etc. Le parfum du bonbon est l’un des plus grands souvenirs de l’enfance dont nous n’oublions pas le goût. On mangeait souvent de la guimauve aux couleurs différentes. On trouvait aussi des bonbons collés sur les gâteaux. Cette pratique existe toujours actuellement

Les anciens bonbons sont toujours aussi bons !

Les anciens bonbons sont toujours aussi bons !

Quel est le plus vieux bonbon du monde ?

 

On ne sait pas quel est le plus vieux bonbon du monde mais en France, il date du Moyen-âge avec l’arrivée du sucre dans notre pays. A cette époque, les rois et seigneurs en recevaient mais en très petites quantités. Un cuisinier de l’époque eut la géniale idée de lancer les épices de chambre qui furent immédiatement à la mode. Pour les confectionner, il se mit à rouler des amandes, de la cannelle, du gingembre, des pignons et des graines dans du sucre.

Il fit ensuite chauffer le tout dans une poêle. Ces premiers bonbons http://www.nicebonbon.com/les-traditions-3 étaient ensuite offerts aux invités qui les emporter dans leur chambre pour les déguster. Les épices de chambres apparurent ainsi et eurent énormément de succès dans la cour des rois. Comme les repas étaient très abondants, les hôtes et leurs convives prenaient l’habitude de déguster des épices de chambre dans le but de mieux digérer. C’est à cette époque que l’ancêtre du bonbon est né.

 

Maintenant que vous avez fait connaissance avec l’histoire des bonbons, renseignez-vous sur comment faire sa propre culture de légume bio !

Melissa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *