0

Les principaux éléments à prendre en compte pour calculer sa retraite

Une fois que vous arrêterez d’être professionnellement actif, vous percevrez des prestations numéraires dont le montant est déterminé au cas par cas. Les points ci-après vous aideront à mieux cerner les méthodes de calcul de votre retraite.

Calculez sa retraite : oui mais comment ?

Calculez sa retraite : oui mais comment ?

Simulateur retraite : le nombre d’années travaillées

[Salaire annuel moyen des 25 meilleures années] x [taux] x [durée de cotisation à l’assurance générale] / [durée maximale de l’assurance prise en charge par l’assurance générale selon votre date de naissance]. Voilà la formule de base qui permet d’évaluer à combien s’élèvera votre retraite.

Mais il faut savoir que le taux plein (50%) n’est pas engrangé automatiquement. C’est là que le nombre d’années effectives de travail entre en compte. Le nombre de trimestre cotisé joue en effet un rôle déterminant dans le calcul retraite. Par exemple, les salariés nés en 1950 doivent justifier d’au moins 162 trimestres cotisés régulièrement, tandis que ceux nés à partir de 1973 devront avoir versé des cotisations sur un minimum de 172 trimestres.

Il est évident qu’un emploi stable est le meilleur moyen de valider ces trimestres. Néanmoins, les services militaires, arrêts maladie et les congés parentaux, périodes de chômage peuvent ouvrir droit à cette validation.

La situation familiale est prise en compte dans le calcul de votre retraite

8 trimestres gratuits par enfant sont attribués aux mères ayant donné naissance ou ayant légalement adopté des enfants avant le 1er janvier 2010. Si les enfants sont nés ou ont été adoptés à partir du 1er janvier 2010, la mère bénéficie de 4 trimestres assimilés à la maternité. Dans le cas d’un enfant adopté, 4 trimestres sont également validés à titre d’accueil ou d’éducation. Les parents peuvent se partager ces trimestres gratuits mais ils doivent impérativement faire part de leur décision à la caisse de retraite au plus tard 6 mois après le quatrième anniversaire de l’enfant concerné. A défaut, les trimestres gratuits sont automatiquement attribués à la mère de famille, soit 8.

Toujours en rapport avec la situation familiale, un bonus appelé majoration pour enfant de 10% est accordé aux travailleurs ayant élevé 3 enfants ou plus. Cette disposition s’applique également pour ceux qui ont élevé et donc eu à charge au moins 3 enfants sur une période de 9 ans avant leur seizième anniversaire.

Si les parents ne perçoivent pas le même salaire, il sera plus intéressant d’attribuer les bonifications à celui dont le revenu est plus conséquent.

Autre cas de figure possible : vous avez endossé la charge permanente d’un adulte handicapé, membre de votre famille. Les périodes d’arrêt de travail pour assistance à la personne en situation de handicap seront alors reportées sur la durée effective de votre service.

Et pourquoi ne pas faire appel à une société pour simuler le montant de votre retraite ?

Et pourquoi ne pas faire appel à une société pour simuler le montant de votre retraite ?

Votre situation/statut professionnel va jouer sur le montant de votre retraite

Etes-vous (ou avez-vous été) cadre, agent non titulaire de l’Etat, fonctionnaire, travailleur libéral… ? Les droits à la retraite dont vous jouirez dépendront en effet de votre statut actuel et passé.

Concrètement, les artisans, les commerçants et les industriels bénéficient d’une retraite calculée en fonction du salaire moyen annuel, de la durée d’assurance validée et du taux de liquidation depuis 2002. Avant 2002 c’est plus subtil et varie selon les régimes, pour cela mieux vaut vous adresser à votre caisse mais là encore, attention aux pièges par ex l’ORGANIC s’appelle désormais le RSI, idem l’AVA des artisans a été refondé au RSI.

Si vous exercez une profession libérale, vous jouirez de la retraite de base CIPAV ainsi que des retraites complémentaires qui varient selon la nature exacte de votre activité. Le calcul du montant qui vous sera alloué tiendra dès lors compte du nombre de points que vous aurez acquis, de la valeur de point (déterminée par décret chaque année) ainsi que du taux de liquidation que vous aurez obtenu en fonction de votre durée de cotisations comme vu précédemment dans la rubrique calcul de la retraite de base de la sécurité sociale.

Dans le cas de chefs d’exploitation agricole, la retraite de base est forfaitaire si l’activité constitue votre principale source de revenus. Un calcul proportionnel par points est également envisageable.

Pour être sûr, faites appel à une société qui analysera votre dossier

Les données à considérer étant variables, votre dossier peut s’avérer complexe, d’autant plus si votre carrière a été émaillée de changements de régimes, passage de salarié, à chômeur, a chef d’entreprise, à consultant ou assimilé fonctionnaire. Sans compter que si vous avez travail à l’étranger, cela complique bien évidement la reconstitution de carrière et la prise en compte de trimestres. Bien qu’il existe des simulateurs en ligne pouvant estimer plus ou moins précisément le montant de votre future retraite, une analyse personnalisée s’avère plus intéressante grâce à un simulateur retraite.

L’entreprise sollicitée se penchera sur votre carrière : le nombre de sociétés pour lesquelles vous avez travaillé, les arrêts dus à votre état de santé, les différentes professions que vous avez exercées et ainsi de suite. Les experts s’informeront également sur le type d’épargne retraite que vous avez constitué, le nombre d’enfants que vous avez et autres informations cruciales pour la précision des estimations.

L’analyse en question se fera en toute confidentialité et s’accompagnera éventuellement de conseils vous permettant d’optimiser les montants qui vous seront versés à l’arrêt de vos activités professionnelles.

Et pour vous prévoir un budget mensuel, je vous donne mes astuces

Melissa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *