3

Le boom de l’e-cigarette !

Depuis sa mise sur le marché public, la cigarette électronique a su faire parler d’elle. D’abord considérée comme une idée de génie contre le sevrage tabagique, elle est ensuite discréditée.L’arrivée de la cigarette électronique a permis la création de différentes marques, entreprises et boutiques – physiques ou e-commerce.Une étude vient de démontrer que les dangers liés à l’e-cigarette sont moindres que celles avec du tabac. Alors même si les avis restent mitigés, le marché des cigarettes électroniques ne manquent pas de consommateurs. Retour sur un succès fulgurant et qui ne se tarie pas avec les années.

Elle permet de faire baisser sa consommation de cigarettes.

Elle permet de faire baisser sa consommation de cigarettes.

 

 

La cigarette électronique un outil pour la santé

Lors de son arrivée sur le marché, les français ont tout de suite été séduits par cet objet. En effet, la cigarette électronique a permis à près de 75% des fumeurs qui l’ont essayé de faire baisser leur consommation de cigarette avant de totalement l’arrêter. Elle permet de réduire l’addiction liée à la nicotine en douceur tout en continuant ses petits rituels. Car même si être dépendant de ce produit est le principale obstacle du fumeur pour s’arrêter de fumer, l’habitude en est un également. Pour lui, il est difficile de résister à la petite cigarette après le café.

Phénomène de mode, l’e-cigarette est aussi un outil pour la santé.

Phénomène de mode, l’e-cigarette est aussi un outil pour la santé.

 

L’e-cigarette un accessoire de mode dans l’économie

L’engouement provoqué par ce concept a conduit à un phénomène de mode. Des non-fumeurs se sont mis à fumer ces cigarettes électroniques. Devenu un accessoire tendance et bienfaiteur, les ventes de ces nouvelles technologies n’ont cessé d’augmenter. De plus, les cigarettes électroniques sont tolérées dans les lieux publics. La fumée provoquée par ces produits est de la vapeur d’eau. Il ne s’agit donc pas d’un facteur nuisible à la santé des personnes alentours. Par conséquent il ne s’agit pas de tabagisme passif.

Un commerce diversifié

Une multitude de produits dérivés ont été créé suite à l’explosion de ce marché. Des versions électroniques de pipes et de cigares ont également été commercialisées. Il existe aussi des cigarettes électroniques rechargeables ou jetables. Des accessoires, comme des housses, sont apparues à la vente et ont fait leur place sur le marché de la cigarette électronique le rendant par l’élargissant par la même occasion.

Les cigarettes électroniques sont devenues des accessoires de modes.

Les cigarettes électroniques sont devenues des accessoires de modes.

 

Laissez tomber vos vieux paquets de cigarettes pour les cigarettes électroniques ! Votre santé et votre portefeuille vous remercieront. Si vous l’avez testé, faites nous part de vos impressions.

Melissa

3 Comments

  1. Effectivement, contrairement à ce que ‘on peut entendre depuis quelques jours, le marché ne s’essouffle pas. il y a toujours autant de vapoteurs, plus de 4 millions et ce chiffre ne baisse pas. Les fermetures de boutiques ne doivent pas nous laisser croire que le secteur en déclin. C’était inéluctable, leur nombre a progressé beaucoup trop rapidement par rapport au nombre de vapoteurs. En 2010, 11 boutiques et en 2014, 2500 boutiques !

  2. Bonjour Mélissa,
    Pour ma part, je suis fumeur mais je ne suis pas tenté d’essayer la cigarette électronique, surtout quand on voit qu’il y a de plus en plus de retours négatifs surtout au niveau de la santé. Je vais plutôt aller chez un médecin pour qu’il m’aide à arrêter de fumer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *